Festival Là-bas, vu d’ici  : Un succès sans précédent

Retour sur la 11ème édition du festival des voyage et des lointains horizons en Cévennes :

Aux détours des Himalayas les 25,26,27 & 28 août 2022

 

Depuis le début du mois de juillet, les organisateurs sentaient bien que cette onzième édition du festival Là-bas vu d’ici allait être différente des précédentes. La totalité des pass 3 jours vendus dès le début du mois d’août, des centaines de coups de téléphone, cela laissait augurer une belle édition. Il faut reconnaître que la réalité sur le terrain a dépassé les prévisions. Dès l’avant festival au cinéma Le Palace, les projections étaient complètes. Entre le lundi 22 et le dimanche 28, c’est plus de deux mille cinq cent personnes, qui ont assisté aux différentes projections, aux rencontres littéraires, aux ateliers et balade littéraires. Et que dire des centaines de festivaliers arpentant le village littéraire et le camp de base, et ceux, encore plus nombreux, venus déguster les bons plats du village gourmand et s’installer dans les confortables chiliennes pour écouter les différentes groupes des soirées. La réussite a été totale.

 

Pour Olivier Weber, parrain de ce onzième rendez-vous : « la thématique de cette année a été judicieusement trouvée. L’organisation à la fois professionnelle et conviviale apporte un plus indéniable à cette manifestation. Je reviendrai avec plaisir. »
Venus parfois de très loin (Drôme, Bouches-du-Rhône, Dordogne, Bretagne…), les festivaliers n’ont eu de cesse que de féliciter l’organisation de ce festival, son esprit, et l’ambiance qu’ils on pu trouver. Une alchimie entre projections, rencontres littéraires, expositions, musiques, ateliers,…qui fonctionne merveilleusement, et offre au public un programme diversifié basé sur une réelle profondeur de réflexion. Des moments forts ont bien entendu éclairé ces quatre journées, la rencontre avec Olivier Weber, mais également celle avec Pierre et Myriam Cabon, qui non seulement a ému le public, mais a transmis une force de résilience renversante.

 

L’exposition de Patrick Singh, dans la chapelle des orantes a connu une grande fréquentation et un enthousiasme déclaré devant les toiles de cet artiste peintre à la renommée internationale : « En venant au Vigan, je ne pensais pas trouver un tel engouement. Le public m’a réservé un très bel accueil, avec des festivaliers curieux, intéressés. Ce festival est sensationnel, je suis heureux d’y avoir participé et je suivrai sa route avec intérêt. ».

A la sortie des projections, les festivaliers se retrouvaient dans la rue pour échanger leurs points de vue. L’aventure des nonnes semeuses de joie, le périple d’un piano au Zanskar, Les prisonniers de l’Himalaya de Louis Meunier, et les bons mots de Christiane Mordelet, entre autres, resteront quelques temps dans la mémoire du public.

 

Bref, un festival où il fait bon venir et revenir comme le confiaient les festivaliers. Dimanche soir, le parvis de l’hôtel de la condamine était encore envahi par un très nombreux public, pas trop pressé de quitter les lieux, heureux de profiter jusqu’au bout du bout de cette édition sur le toit du monde.

Avec cette édition au succès sans précédent, le festival « Là-bas vu d’ici » s’est installé sur la première marche des animations culturelles en pays viganais. La communauté de communes et l’association Hasta Siempre ont donné rendez-vous à toutes et tous, l’année prochaine, à la fin du mois d’Août, pour une nouveau départ vers l’ailleurs. Rendez-vous est donc pris, et nombreux étaient ceux, dimanche soir, désireux de retrouver Le Vigan en Cévennes.

 









 

 Festival Là-bas, Vu d'ici en Cévennes,

"Le monde à portée de mains"





Le festival est organisé par

 

 

 

 

En partenariat avec

Avec le soutien financier de

 

 

 

 

 

DRAC Occitanie