Les films et documentaires de voyages sont diffusés dans la salle du Cinéma le Palace et dans la chapelle de la Condamine.

Les projections en partenariat avec le Cinéma Le Palace - CinéOde

3, place du Quai - 30120 Le Vigan

Située au cœur de la ville, à une petite encablure de notre camp de base, la superbe salle du cinéma Le Palace, accueille la plupart des projections du festival. Confortablement installés, vous pourrez vous laisser porter agréablement, et profiter pleinement du voyage. Inaugurée en 1982,  et rénovée depuis peu, cette magnifique salle est devenue le phare culturel de notre petite cité. Tout au long de l’année, de nombreux chemins culturels viennent s’y rencontrer, réalisant ainsi, le doux rêve du passionné de septième art qu’était Émile Lacan, son fondateur.

 

Depuis la création du festival Là-bas, vu d’ici, toute l’équipe du cinéma Le palace, participe avec enthousiasme à notre manifestation.

 



Les films, montages numériques et conférence 2019

"Kimbidalé"

Film – (2015) – 52 minutes

Réalisation : Emmanuelle Labeau

 

Depuis vingt ans, Madina Aidahis et Halima Issé mènent une lutte acharnée pour mettre fin à la pratique de l'excision et de l'infibulation en pays Afar éthiopien. Leur combat est retracédans le documentaire "Kimbidalé", qui signifie « entière » en langue Afar, réalisé par Emmanuelle Labeau. Il suit le parcours de ces femmes incroyables et résistantes, leur volonté de changer les traditions, leur courage pour protéger les générations futures et d’arriver à leur autonomie financière avec la mise en place des cours d’alphabétisation, de couture, de fabrication de  bijoux.

A voir vendredi 23 à 10h45, Cinéma Le Palace

Présenté par l'association "Femmes solidaires"


"Karen Blixen, la lionne Africaine"

Conférence - 60 minutes
Toute une vie, racontée par Louis-Marie Blanchard


Louis-Marie Blanchard, n’est pas un conteur, il est un raconteur, un rapporteur d’histoires. Ses histoires, il les puise dans la vie de personnages uniques, exceptionnels.

En 2015, Louis-Marie nous avait rapporté l’extraordinaire vie aventureuse d’Ella Maillard. Il revient cette année, nous raconter le parcours hors norme de la baronne Karen von Blixen-Finecke, femme de lettres danoise, connue pour son livre "La ferme africaine"  : "J’ai possédé une ferme en Afrique, au pied du Ngong ", et pour sa vie passée loin des conventions de l’aristocratie de la fin du 19ème siècle. Le nom de Karen Blixen reste à jamais accolé à celui du Kenya.

A voir vendredi 23 à 21h00, Cinéma Le Palace


"Hairat"

Film (2018) – 7 minutes

Réalisation : Jessica Beshir (Ethiopie-Etats-Unis)

 

Yussuf Mume Saleh se rend tous les soirs à la périphérie de la ville fortifiée de Harar pour tisser des liens avec ses hyènes bien-aimées, un rituel qu'il pratique depuis plus de trente-cinq ans. HAIRAT est une méditation sur cette relation symbiotique unique entre l'homme et la bête sauvage.

A voir vendredi 23 à 21h00, Cinéma Le Palace


"Retour à Kalatcha"

Film (2010) - 37 minutes

Réalisation : Patricia Ondina et Jean Jacques Abrial


Ici, à Kalatcha, au nord du Kenya, les femmes ne sont pareilles à aucune autre, fines et racées, richement vêtues d’éclatants voilages multicolores qui flottent au vent du désert. Leur habit bordé de galons tranche singulièrement avec l’ocre qui unit chaque élément d’un paysage sans vie. Leur beauté jaillit violemment de la grisaille comme l’éclat de pépite dans le sable d’un orpailleur.

"La première fois que nous avions entendu parler d’un village de femmes, la curiosité y avait guidé nos pas sans imaginer que nous allions revenir plusieurs années de suite dans ce village de femmes gabbras, enjouées et énergiques qui avaient décidé de prendre leur destin en main et de commencer à l’âge adulte bien des apprentissages…"

A voir vendredi 23 à 21h00, Cinéma Le Palace et à 21h30 à la chapelle

En présence de Patricia Ondina et Jean-Jacques Abrial


"Sur les épaules de l’Afrique"

Film  (2016) - 52 minutes

Réalisation : Niels Dutrievoz

 

lls s'appellent Niels et Juliette et se connaissent depuis toujours. Ils ont 17 ans et habitent Grenoble.

Au mois de juillet 2015 après les épreuves du bac, ils se lancent un pari extraordinaire : gravir les sommets du Mont Kenya (5000 m.), du Mont Kilimandjaro (5895 m.) et du mystérieux volcan Oldenyolongai pour rejoindre l'océan indien sur l'île de Zanzibar. L'Afrique de l'Est dans leur esprit, c'était des villages massaïs, kykuyus, des savanes immenses et sauvages. Mais eux, quelle Afrique allaient-ils rencontrer ?

A voir samedi 24 à 15h00 cinéma le palace


"L’autre face du Kilimandjaro"

Film (2016) - 52 minutes

Réalisation : Marc-Grégor Campredon et Jean-Benoit Gamichon 

 

Pour atteindre le sommet du Kilimandjaro, les touristes ont besoin de l’aide de porteurs. David est l’un de ces Tanzaniens qui grimpent les pentes de la montagne, dans l’espoir de gagner assez d’argent pour assurer le futur de sa famille. Loin de l'aventure africaine vécue par ces milliers de touristes, David doit faire face à des conditions de travail difficiles ainsi qu'à une corruption grandissante. Le film raconte l’histoire de ces porteurs, une histoire parallèle, oubliée

"En racontant le quotidien des porteurs, nous espérons inspirer les prochains voyageurs à s’appliquer à un tourisme responsable et équitable" (Les réalisateurs)

(Prix du public au festival de films pour l’environnement Canada – Québec 2017)

A voir samedi 24 à 21h00 cinéma le palace


"Moi , Noojom, dix ans, divorcée"

Film (2015) – 99 minutes

Réalisation : Khadija Al-Salami

 

Une petite fille entre dans une salle de tribunal, regarde le juge droit dans les yeux et lui dit « Je veux divorcer ». Au Yémen, il n’y a aucune condition d’âge pour le mariage. Le film relate l’histoire de Nojoom, dix ans, qui a été mariée contre son gré à un homme qui a 20 ans de plus qu’elle. Un arrangement acceptable et légitime pour tous, à l’exception de Nojoom qui verra bientôt sa vie basculer dans le pire… Exceptionnel : l’un des tous premiers films tournés au Yémen, par une réalisatrice yéménite, auteure de nombreux documentaires engagés. Moi Nojoom, 10 ans, divorcée, est également un film très personnel pour la cinéaste qui, à l'âge de 11 ans, a été forcée par son oncle d’épouser un homme de vingt ans son aîné. Elle aura le courage de se rebeller et de demander le divorce. Son parcours hors du commun, l’amènera à défendre et sensibiliser à travers son cinéma, aux droits des femmes et des enfants qui luttent pour leur liberté.
(Festival International de Rotterdam 2016, Prix du meilleur film au Festival de Dubaï 2014).

A voir dimanche 25  à 15h cinéma le palace

En présence de Khadija Al-Salami

"Abyssinie, l’appel du loup"

Film (2012) – 52 minutes

Réalisation Laurent Joffrion

 

Là-haut, sur les toits d’Abyssinie, vivent des loups au pelage roux, uniques au monde et particulièrement menacés. Vincent Munier, photographe, a un but : se fondre dans le décor et approcher cet animal mythique. Une quête, qui le mènera à la rencontre des éleveurs nomades Oromo, et à la découverte d’autres espèces, rares et méconnues : le Nyala des montagnes, le singe lion Gelada, le Gypaète barbu, l’étonnant rat taupe géant… Avant d’apercevoir une tanière, des silhouettes de louveteaux... Approche à pas de loups.

A voir vendredi 23 à 17h00, Cinéma Le Palace


"Yémen, regard sur l’Arabia Félix"

Montage numérique - 25 minutes

Photos de Claudette Thomas


Lorsque, sur les chemins de ses voyages, Claudette Thomas croise un regard, une attention particulière, une situation précise, aussitôt, elle sait. Elle sait qu’il ne faut surtout pas laisser s’envoler cet instant magique. Sa perception, cette approche sensible, se révèlent dans chacun de ses clichés. De ce voyage en Arabie heureuse, elle nous offre des regards profonds qui racontent la vérité d’une histoire, d’une vie. Un bien joli voyage.

"Contrée isolée au bout de l'Arabie, le Yémen, ancré dans un passé médiéval, offre aux visiteurs une nature envoûtante et une architecture audacieuse. Sur les terres de cet antique royaume de Saba, la vie des yéménites semble guidée par les traditions.
Hauts plateaux du centre, chaines de montagnes de plus de 3000m, rivages de la mer rouge, oasis verdoyantes, la variété des régions visitées dévoilent un riche panorama de ce pays aux mille et un parfums d'encens."

A voir vendredi 23  à 21h30 à la chapelle et samedi 24 à 15h00, cinéma le palace


"Abyssinie, l’empire mythique"

Film  (2016) - 57 minutes

Réalisation :  Lilian Vezin

 

Paysages époustouflants de plateaux à trois mille mètres d'altitude, cultivés jusqu'au moindre arpent, creusés de vallées profondes où coulent le Nil Bleu et l'Awash, dépressions écrasées de soleil d'où remontent les caravanes chargées de sel. En bus, en camion, à pied, Lilian Vezin a parcouru une partie de cet immense pays, abritant des cultures tellement différentes les unes des autres, qu'il faudrait parler d’Éthiopies. Un voyage au cœur d'une nation méconnue, ignorée, mais lumineuse comme un diamant noir.

A voir samedi 24 à 15h00 cinéma le palace


 

 

 

 

 

 

"Portrait de voyages : Sanaa, Yémen"

Film d’animation (2013) – 4 minutes

Réalisation : Bastien Dubois

 

Sanaa, la capitale du Yémen, est connue pour l’architecture des maisons-tours  au cœur de la vieille ville, inscrite au patrimoine de l’Unesco. Une visite originale de l’une d’entre elles, sous les pinceaux de Bastien Dubois. Suivez le guide.

A voir vendredi 23  à 21h30 à la chapelle et samedi 24 à 21h00 cinéma le palace


"Nizwa, dans la sillage d’Henry de Monfreid"

Film  (2013) - 52 minutes

Réalisation : Vincent Dumesnil

 

Pendant cinq mois, le Nizwa (un boutre, bateau traditionnel du sultanat d’Oman) réalise un voyage exceptionnel de Dubaï au sultanat d’Oman, du Yémen à Djibouti, de l’Erythrée aux côtes du Soudan et de l’Egypte, guidé par les écrits du célèbre aventurier/écrivain Henry de Monfreid. Durant ce périple, l’équipage se confronte à la dure réalité de la mer. Mais entre intempéries et manœuvres délicates, les mouillages et les arrêts dans les ports procurent des moments de découverte et de plaisirs inégalés. Les escales à Aden, Tadjoura, Suakin ou Massawa réservent des rencontres extraordinaires et les mouillages aux îles Hanish ou dans les Marsas du Soudan donnent à voir des paysages sauvages extraordinaires qui ne sont jamais filmés. Depuis Henry de Monfreid, jamais un boutre à voile n’avait fait ce voyage.

A voir samedi 24 à 21h00 cinéma le palace et à 21h30 à la chapelle

En présence de Vincent Dumesnil


"Verte Ethiopie"

Montage numérique - 12 minutes

Réalisation : Patricia Ondina

 

"Lors de notre premier voyage en Ethiopie, les trombes d’eau qui s’abattaient sur Addis Abeba, empêchèrent notre pilote d’atterrir. C’était notre premier rendez-vous manqué avec un bien étrange pays, qui n’allait cesser de nous surprendre. Paysages champêtres, terres agricoles,  bien loin des images de famine et de désert, nous avons rencontré une Ethiopie verte, tellement insoupçonnée".

A voir vendredi 23 à 17h00, Cinéma Le Palace et samedi 24 à 21h30 à la chapelle

En présence de Patricia Ondina


"Puzzle Africain"

Montage numérique de Claudette Thomas (20’)

 

Cameroun, Burkina Faso, Niger, un clin d'œil sur une Afrique variée, multicolore, riche en peuples et civilisations. Des monts Mandara, aux couleurs chaudes du désert, en passant par les villages Lobi, une véritable mosaïque naturelle et culturelle.

Ce magnifique montage de Claudette THOMAS, clôturera de fort belle façon les projections de la 9ème édition du festival Là-bas, vu d’ici. Ce puzzle africain nous ouvrira les portes d’un futur détour par cet envoûtant continent, qu’un seul festival ne pouvait, bien entendu, suffire à découvrir.

A voir dimanche 25  à 15h cinéma le palace

En présence de Claudette Thomas


"Yémen, des enfants et la guerre"

Film documentaire (2018) - 52 minutes

Réalisation : Khadija Al-Salami.

 

C’est un témoignage rare que livre la réalisatrice yéménite Khadija al-Salami. D’abord, parce que les caméras ne s’aventurent plus, ou si peu, aux confins de cette Arabie autrefois "heureuse", que ravage, depuis 2014 une guerre à huis clos (le pays est fermé aux journalistes), entre le gouvernement, soutenu par la communauté internationale et une coalition de pays arabes menée par le puissant voisin saoudien, et les rebelles houthis. Ensuite, parce que c’est à travers les yeux et les mots d’enfants qu’elle choisit de documenter le conflit et ses conséquences sur la population. Dans les rues de la capitale, Sanaa, ville vieille de deux mille cinq cents ans et que trois années de bombardements de la coalition seront parvenues à réduire en ruines, Khadija al-Salami met ses pas dans ceux d’Ahmed, 11 ans, et de son neveu Youssef, 8 ans. Elle confie à ces derniers le soin d’aller recueillir, à l’aide d’un téléphone portable, les confidences de gamins bien souvent plus jeunes qu’eux et la parole d’adultes qui tentent d’alerter le monde sur le sort tragique de leur pays.

A voir dimanche 25 à 10h15 cinéma le palace

En présence de Khadija Al-Salami



Les tarifs des projections

 Cinéma Le Palace - Place du Quai - 30120 Le Vigan

Module

Thème

Tarif

Module 0 : Vendredi 23 août - 17h

Après-midi : Projection en famille

3,00 euros

Module 1 : Vendredi 23 août - 21h

Soirée : Vers l’Arabie heureuse

7,00 euros

Module 2 : Samedi 24 août - 15h

Après-midi : En pays d’Afrique

7,00 euros

Module 3 : Samedi 24 août - 21h

Soirée : Horizons africains

7,00 euros

Module 4 : Dimanche 25 août - 15h

Après-midi : Destinées africaines

7,00 euros

Pass 3 jours

Corne de l’Afrique, aux détours du Kilimandjaro

22,00 euros

 

Chapelle de l’Hôtel de la Condamine - 23, avenue Emmanuel d'Alzon - 30120 Le Vigan

 

Module

Thème

Tarif

Module A - Vendredi 23 août - 21h30

Soirée : Sur les pistes d'Afrique

3,00 euros

Module B - Samedi 24 août - 21h30

Soirée : Traversées africaines

3,00 euros

 

 Les entrées aux projections des films "Kimbidalé" et "Yémen, des enfants et la guerre" sont gratuites (dans la limite des places disponibles dans le cinéma).